Se passer d’état.

Titre : Se passer d’état.
Chanson originale : Pas assez de toi de Mano Negra.
Goguettisée par Aiphix.

J’ai comme envie de détourner le gaz
Comme envie d’faire sauter Matignon
Comme envie d’écarter comme ça
Cette idée de la France qui ne me suffit pas
Je peux très bien me passer d’état

J’ai comme envie d’faire une coupure
Comme la fin des legislature
Comme envie d’écarter comme ça
Cette idée de la France qui ne me convient pas
Je peux très bien me passer d’état

J’ai comme envie d’un P.33
Pour pouvoir perforer François
Comme envie d’briser une bonne fois
Comme envie d’écarter comme ça
Cette idée de la France que n’supporte pas
Je peux très bien me passer d’état

J’ai comme envie de Bakounine
Comme on en lisait autrefois
J’ai comme envie de Koprotkine
Et qu’ça s’passe partout à la fois
Je peux très bien me passer d’état

Publicités

Les durs lendemains d’hier.

Titre : Les durs lendemains d’hier.
Chanson originale : Les Murs de Poussières de Francis Cabrel.
Goguettisée par Marion.

On était pas plus tard que hier
On était je crois plus que deux
On a commencé par des bières
Après c’est plus brumeux
Dans ce bar aux allures ordinaires
Y’avait queq’chose de chaleureux
C’avait un rapport avec ma mère
Mais je ne peux pas dire mieux (x2)

Refrain :
Voyez la belle affaire
L’alcool me ressort par les yeux
J’ai la tête en forme de montgolfière
Et la trachée en feu
Ma bouche est un cimetière
Mon ventre à l’air marécageux
Je ne supporte plus la lumière
Je vais rester au pieu

Hier virevoltante et légère
Aujourd’hui état comateux
Hier j’avais toutes les forces de la Terre
Aujourd’hui c’est foireux
Indénombrable le nombre de verres
Inarrêtable quand je le veux
J’ai dû encore y passer mon salaire
Faut que j’appelle mes vieux (x2)

Refrain

J’désespère que mon corps coopère
J’le supplie pour un couvre­-feu
Il persiste et se croit aux enchères
Il double les enjeux
Il m’emmène dans d’autres hémisphères
Ou haut et bas sont au milieu
Et le fixe n’est plus stationnaire
C’est sacrément vicieux (x2)

Refrain

Je refais tout le film à l’envers
De cette soirée il me reste bien peu
Des heures définitivement étrangères
Des moments peu glorieux
Plus j’y pense et plus c’est la misère
Je m’enfonce dans cet état bouseux
Plus j’y pense et plus ça dégénère
Je vais crever sous peu (x2)

Refrain
Voyez la belle affaire
L’alcool me ressort par les yeux
J’ai la tête en forme de montgolfière
Et la trachée en feu
Ma bouche est un cimetière
Mon ventre à l’air marécageux
Je ne supporte plus la lumière
Je vais rester au pieu

Je sais bien qu’c’est seul’ment temporaire
Juste un moment douloureux
Il faut que tout ce liquide se libère
Ressorte par où il peut
Mais c’est sûr que bientôt j’récupère
Mon teint rose et lumineux
Et en gardant un œil en arrière
Mon avenir est radieux (x2)

Refrain final
Voici une nouvelle ère
Où apéro rime avec chaleureux
Où tout le monde se désaltère
Et à l’alcool joyeux
Et si je réitère
C’est pour accompagner ces bien­heureux
Je boirai le strict nécessaire
Faut bien y croire un peu

Youth Collection.

Titre : Youth Collection.
Chanson originale : Rock collection de Laurent Voulzy.
Goguettisée par Marion.

On a tous dans l’coeur un copain la morve au nez
Des patins fisher Price, une cagoule tachée
Des tonnes de Petits Malins pour nous entourer
Bibi phoque, Winnie l’ourson
Rochefort racontait
Et les 4L roulaient (bis)
Et Henri Dès chantait (bis)
Un truc qui m’colle encore au cœur et au corps

Jean Petit qui danse
Jean Petit qui danse
De son doigt il danse
De son doigt il danse
De son doigt doigt doigt
Ainsi danse Jean Petit

On a tous dans la poche des images Tortues Ninjas
Aux anniversaires y’avait des Raiders et du Banga
Roudoudou, scoubidou, anti­poux, tiercé gagnant
On avait aucune pitié pour les croissants
Et Ulysse revenait (bis)
Et les monstres plantaient (bis)
Un truc qui m’colle encore au cœur et au corps

Suis les mondes engloutis
Jusqu’au creux de la Terre
Enfant part et vole avec nous
Au fond des univers

L’entrée au collège est un peu moins relax
T’es un bouffon si tu n’as pas tes Air Max
C’est le temps des booms et des premiers baisers
Des plaisirs masturbatoires, des baragouinages anglais
Et les rappeurs rappaient (bis)
Et la dance carburait (bis)
Un truc qui m’colle encore au cœur et au corps

I like to moove it moove it
I like to moove it moove it
I like to moove it moove it
You like to moove it

On a tous dans les cheveux des nœuds qui se forment
Des grands trous dans le jean, des t­-shirts difformes
On teste n’importe quel alcool, on explore les tabous
Et notre tribu garde le contact avec nous
Et le rock nous prenait (bis)
Et les pogos fusaient (bis)
Un truc qui m’colle encore au cœur et au corps

In your head, in your head
Zombies, zombies, zombies i i i
What’s in your head, in your head
Zombies, zombies, zombies i i i i o

Sensation de liberté quand tu rentres au lycée
On t’autorise à fumer, et même à penser
On vit intensément les moment qui se présentent
Révisions, manifs, couch’ries, tout cela te hante
Et Tryo gratouillait (bis)
Et tu les imitais (bis)
Un truc qui m’colle encore au cœur et au corps

J’vis toujours des soirées parisiennes
Et j’voudrais vivre des soirées belles à Sienne
Et vivre au vent, à feu, à sang
M’ouvrir aux sentiments

On a tous en bouche une chanson à chanter
Des souv’nirs un peu collants
Ou bien déjantés
J’imagine que ça fait la même chose à chacun
La mémoire musicale
S’accroche à vous comme un chien
Et ça nous fait pleurer (bis)
Et ça nous fait marrer (bis)
Les trucs qui collent encore au cœur et au corps

(sur l’air du couplet)
La la la la la la la la la la la la la…..

Sans la blâmer.

Titre : Sans la blâmer.
Chanson Originale : Sans la nommer de Georges Moustaki.
Goguettisée par Marion.

Je voudrais sans la blâmer vous parler d’elle
On la trouve souvent percher au 5eme ciel
La voir comme un péché capital
Vous prive de joies fondamentales
Je voudrais par cette chanson lui rendre hommage
Ell’ qui fidèle à la poire comme au fromage
Me procure des moments agréables
Que ce soit dessus ou sous la table

Refrain :
C’est ell’ qui m’cloue sur ma chaise
Qui me fait sucrer les fraises
C’est elle qui peut m’rendre malade
Me faire renier la salade
C’est elle qui m’fait relever
Quelques heures après diner
Qui m’fait faire des kilomètres
Des folies dans mon assiette
Gourmandise, Gourmandise

Je voudrais en la nommant lui faire honneur
Ell’ qui me suit tous les jours, voir toutes les heures
Ell’ me donne une image pathétique
Auprès des personnes anorexiques
Mais en elleu beaucoup d’autres y voit du charme
Me sculptant un véritable corps de femme
Finalement si chacun trouve son compte
Elleu devient qualité plutôt que honte

Refrain

Cetteu goguette n’a rien de politique
Ell’ assureu même un rôle thérapeuthique
Et si en ell’ vous vous etes reconnu
Pour chanter le prochain refrain, bienvenu

Refrain

Goguette.

Titre : Goguette.
Chanson Originale : Suzette de Dany Brillant.
Goguettisée par Marion.

Tu prends une chanson connue
T’enlève les paroles qu’y a d’ssus
Tu mets tes paroles à toi
Et tu chantes à pleine voix
Tu prends un tube musical
Sans la verve originale
Tu écris tes propre mots
Et tu brailles dans le micro

Tu t’empares d’un bon gros hit
Les paroles tu cliques exit
C’est toi qui invente l’histoire
Puis tu nous en fais tous part
Tu choisis une belle chanson
Des paroles tu fais abstraction
Tu mets d’aut’ phrases à la place
Et tu chantes avec audace

Refrain (x2)
Pour cette goguette
Faudrait un refrain qui pète
Pour cette chanson
Une rengaine qui tourne rond

Tu prends un morceau fameux
Tu zappes les mots poussiéreux
Tu deviens nouvel auteur
Chantant sous les projecteurs
Tu décides de prendre un tube
Les paroles sont en incube
Tu écris à ta façon
Et tu chantes à pleins poumons

Tu te prends un chant connu
Tu ne gardes que la ziqmu
Les paroles tu les écris
Devant l’spectateur conquis
Tu prends une chansonnette
Les paroles aux oubliettes
Tu composes un texte unique
Et tu l’chantes à ton public

Refrain (ad lib)